Hijama & Médecine Chinoise

Rechercher

L’observation a une place importante en Médecine Chinoise


Il faut dire d’abord que le médecin doit avoir « cœur vide », c’est à dire l’esprit disponible et « neutralité bienveillante », c’est çà dire qu’il ne doit pas se projeter sur le patient et ne pas s’investir émotionnellement. L’observation a une place importante en Médecine Chinoise : « le diagnostic commence au moment où le malade ouvre la porte du cabinet, voire même au moment où il sonne », c'est-à-dire que par l’observation de sa façon de sonner, de son comportement, on aura déjà une orientation diagnostique voire partiellement thérapeutique. Le but de cette observation est de ne pas passer à côté d’un dérèglement global, interne qui va parfois se manifester par une seule pathologie « locale », externe, sorte de point de faiblesse de la personne ; le traiter alors pour cette seule pathologie «locale » serait réducteur ! Mais attention : tout n’est pas toujours dû à un dérèglement global ! Ne pas oublier que la MTC considère toujours l’homme dans sa globalité énergétique individuelle et dans son environnement. Il est donc important de connaître ses habitudes, son mode de vie, les évènements marquants de sa vie et leur cause déclenchante. Dans la mesure du possible, essayez de remonter à la cause primaire . Quand on arrive à soigner le « suites de… » c’est toujours un plus. L’environnement c’est aussi l’espace-temps de la personne, ceux qui vivent dans le désert n’ont pas les mêmes problèmes que ceux qui vivent dans des zones humides et les variations énergétiques des saisons peuvent influer sur d’éventuelles pathologies.

49 vues

Hijama & Médecine Chinoise

  • Facebook
  • YouTube

© 2023 by  Dr Anas Khalifeh

Hijama in Chicago:  10448 S pulaski rd, Oak Lawn, IL USA